Voyager Seule pour la Première Fois : Mes Impressions

Thoughts on Traveling Alone

Certains d’entre vous n’êtes pas sans savoir que j’ai rejoint le monde des voyageurs solo la semaine dernière, puisque j’ai essayé de partager mes déplacements sur Instagram au maximum.

J’ai choisi de visiter Stockholm car c’était un lieu qui m’intriguait et je savais que ce n’était pas trop éloigné non plus en Europe. Je savais aussi qu’on y parle l’anglais parfaitement ! Je dois aussi avouer que j’avais visiblement hâte de visiter leurs magasins d’intérieur et de décoration.

Je trouve que c’est assez difficile de décrire ce que je ressens suite à cette expérience, et sur le moment même j’avais du mal mettre le doigt sur mes émotions. J’ai essayé de rassembler mes pensées dans cet article, et en prenant un peu de recul, je suis persuadée maintenant que c’était une belle expérience. C’est pourquoi j’espère que cet article guidera ceux d’entre vous qui hésitent encore à faire le grand saut.

Je suis contente de m’être surpassée

Je crois vraiment que se fixer des objectifs dans la vie est un bon moyen pour évoluer et progresser, tout en permettant de donner un peu de piment à son quotidien. Et je crois que j’ai fait face à plusieurs petits challenges avec ce voyage.

Déjà, en voyageant à l’étranger, et cela signifie se débrouiller dans une ville inconnue sans finir complètement perdue (bien que j’ai, je crois, un assez bon sens de l’orientation, j’ai quand même réussi à me tromper de direction à deux reprises, mais je suis vite retombée sur mes pattes!).

J’ai aussi fait des choses que je ne fais d’habitude jamais, comme manger seule au restaurant par exemple. Je ne vais pas mentir, c’était assez difficile la première fois. Comme par exemple pour mon premier soir à Stockholm, j’étais assise au restaurant et j’ai passé une bonne partie du repas à échanger avec une amie sur WhatsApp, ça m’a fait me sentir beaucoup moins seule. Mais heureusement ça a été de moins en moins gênant et ça m’importait peu au final. J’ai seulement mangé deux fois à l’appartement sur les 4 jours passés là-bas donc je suis assez surprise de moi-même. J’ai dépensé plus d’argent pour me nourrir que sur des petites babioles à ramener. Mais cela me va, j’aime manger et tester des restos, donc je ne regrette pas!

Prendre la parole était aussi un défi. Ca peut être surprenant vu que j’écris et lis constamment en anglais sur Internet, mais je le parle très rarement donc je peux être mal à l’aise assez rapidement quand je dois m’exprimer. La difficulté est d’autant plus accrue du fait que je sois (bien trop) timide.

J’aurais aimé partager ces moments avec quelqu’un

Je suis assez indépendante au jour le jour vu que je vis toute seule et qu’il m’arrive de prévoir des activités seule également le weekend, donc ça ne me changeait pas beaucoup de ce côté-là. On peut même dire que découvrir une nouvelle ville a permis de me donner un but et de rythmer mes journées. Mais d’un autre côté, je peux ressentir la solitude assez rapidement. C’est un état qui peut très vite m’accabler et jouer sur mon humeur.

Avoir un partenaire de voyage est souvent synonyme de fous rires idiots, d’excitation niveau shopping, et permet même de partager son anxiété si l’on se retrouve dans une situation angoissante. Car le poids du stress est vite divisé par deux quand on est deux, non ?

C’était épuisant mais il n’y avait pas une minute à perdre

Je tombe dans l’ennui assez facilement si je reste au même endroit à faire la même chose pendant plusieurs jours, et c’est pourquoi mes voyages préférés sont ceux qui sont centrés sur la découverte de nouveaux espaces et qui permettent de s’impreigner des paysages.

Alors bien sûr que ça ne laisse pas vraiment de temps pour se reposer, donc j’étais crevée à la fin de la journée (certains n’appelleraient pas ça des vacances !), mais être toute seule signifiait également que je pouvais organiser mes journées comme il me plaisait. J’ai pris une pause quand je ne pouvais plus continuer, me suis remise en marche, me suis arrêtée pour prendre une photo (ou deux), j’ai marché dans une certaine direction dans le seul but de découvrir ce qui se cachait au tournant, fait demi-tour, etc.

La meilleure façon de découvrir une ville selon moi est à pied, et si la ville prêtait un peu à confusion au premier abord (il faut dire qu’elle fait partie d’un archipel de 30 000 îles, non je n’invente pas!), je suis bien contente aujourd’hui d’en connaître un peu plus sur la ville après 4 jours, d’être capable de localiser certains quartiers et de pouvoir me déplacer sans trop de problèmes maintenant. Evidemment je ne dis pas que je retiendrai tout ça d’ici ma prochaine visite, mais pour le moment, je suis contente de toutes ces nouvelles connaissances.

C’est une expérience positive

Je me sens plus indépendante et prête à recommencer. Parce que oui, je le referai certainement. Etre seule ne devrait pas être un frein. Il ne serait pas normal d’avoir à rester chez soi juste parce que l’on n’a personne avec qui voyager (si l’on aime autant voyager que moi et qu’on peut se le permettre, bien sûr).

Donc même si ce n’était pas la façon dont j’envisageais mes vacances d’été et que j’ai planifié tout cela en un rien de temps, je suis hyper reconnaissante pour avoir pu vivre cette expérience et, de manière générale, pour tout ce que 2017 m’a apporté en terme de voyages. Je ne pensais pas avoir voyagé autant mais à y repenser, j’ai eu beaucoup de chance de pouvoir rendre visite à la famille de mon père en début d’année, de faire mon premier road trip avec l’une de mes plus chères amies en Mai, d’avoir passé un weekend dans le sud ouest de la France en Juin, d’avoir fait mon premier voyage en solo, et je l’espère, de pouvoir passer du temps complètement off avec mes parents à la fin du mois en Corse.

Si cela vous démange de prévoir des vacances en votre simple compagnie, lancez-vous. Peut-être que vous adorerez, peut-être que vous détesterez, mais au moins vous saurez. Et personne ne dit que ça doit forcément être un long voyage. Une journée passée dans une ville voisine est déjà une belle aventure !


Avez-vous déjà voyagé seul(e) ? C'était comment pour vous ?